Eolas president numerique

HADOPI - Le Net en France : black-out
Eolas pourrait peut-être nous sauver de l'Internet à la chinoise que notre gouvernement miniteliste nous prépare avec ses copains.
Pour l'instant, on sent bien que les projets de lois sur l'économie numérique (et tant pis pour le numérique qui ne rapporte pas ) sont préparés sur un bout de table à la fin de dîner entre marchands de spectacle, politique ou culturel.
En tous cas, pas beaucoup de juristes au dîner (trop chiants ?) et pas trop d'entrepreneurs numériques ou de libristes (trop mal habillés ?)

Il y a une triste fracture entre l'équipe au pouvoir et la réalité numérique, pourtant ils ne sont pas si coincés ?

Si un pervers appelle, est-ce qu'ils vont proposer d'interdire le téléphone ?

Une pétition ?

M.A.J. : ca ne s'arrange pas, on a confié la mission à des gens qui croient :
O. H. : C'est ridicule. Si "liste blanche" il y avait, elle pourrait comporter des milliers de sites Web
.
Des milliers, non mais on rêve, quand vont ils apprendre qu'
Internet est immense et en évolution permanente
.

En attendant l'enquête sur Christine Albanel, cherchons le fournisseur d'accès qui voudra bien fournir des filtres (payants !) aux maqueux et linuxiens.

Et vraiment, Hadopi est une mauvaise réponse, faite par des gens désemparés, c'est pas moi qui le dis.

Commentaires

Articles les plus consultés