Il a marche sur la Lune

Nike Lunar Glide + 

1. Look 

D'habitude, c'est subjectif, mais pour une fois et pour des raisons diverses, c'est ça qu'il me fallait. Par rapport au reste de ma collection, elles sont plutôt dans les plus sobres.
"Ca change de tes chaussures de clown" a dit BibiZillA, arbitre des élégances.

1.1 Choix de couleurs

Ca change tout le temps, entre le renouvellement de la gamme et les nombreuses séries lmimitées, un jour vous trouverez votre bonheur.

2. Support


2.1 Laçage

Lacets plats, qui glissent un peu pour l'instant, mais les oeillets sont bien répartis et on trouve assez vite son réglage.

2.2 Arche

Testé avec deux arches un peu différentes, chacune a bien trouvé son soutien.

2.3 Double densité

Oui, mais sans excès, la semelle extérieure est en léger dévers et l'intérieure s'adapte au pied, sans point dur ou rigidité excessive, le soutien est là mais on ne s'en aperçoit pas tout de suite. La mousse lunaire cachée sous le pied assure adaptation et resilience.

2.4 Semelle extérieure

A part sa belle couleur fluo, le matériau ressemble à celui des chaussures de trail, un peu plus dense et plus lisse que d'habitude, avec une semelle d'usure en caoutchouc et quelques picots, le tout procure stabilité, souplesse et  une bonne accroche, meme sur le mouillé. 
La semelle est très découpée et retient quelques gravillons, mais sans excès.

2.5 Adaptation au pied

Elles sont larges, plus que les Adidas précédentes, avec un coté charentaises assez surprenant au début mais pas désagréable au bout de quelques kilomètres.

2.5.1 Gauche

Arche creusée et tendon fragile, l'intérieur s'adapte bien, confort immédiat sans couture ni points de pression et bon rembourage à l'arrière.

2.5.2 Droit

Pied plus plat, meme confort et adaptation rapide. Un point de pression léger sur le dessus du pouce, pas genant par la suite.

3. Confort


3.1 Languette

Pourrait etre un peu plus épaisse, mais j'ai tendance à sur-serrer les lacets.

3.2 Coutures

Sans. Pas de couture à l'intérieur, c'est très agréable, on attend de mesurer la solidité des soudures extérieures.

3.3 Semelle intérieure

Epaisse et moelleuse, ajoute une couche au coté pantoufle de la chaussure, ça va se tasser.

3.4 Talon

Pas de point de pression, heureusement il n'y a pas les petits picots intérieurs qu'on voit sur certaines photos.

3.5 Aération

Ca ne vaut pas les imbattables Climacool, mais la respiration semble bonne, l'empeigne est fne et évacue  plutot bien.

3.6 Imperméabilité

Non, ce ne sont pas des chaussures imperméables, par contre le tissu ne laisse pas rentrer trop d'eau à la fois et sèche très vite, à part la languette.

4. +

Pas encore testé, mais on peut mettre la puce Nike + sous une des semelles pour suivre ses progrès sur son iPod. J'en ai pas mais ça ferait une bonne raison  :)

5. Poids

Légères, 340 grammes pour un 28.5 cm (10.5 US pour un 43 français, ça taille pas grand), le meme poids que mes adidas pleines de trous d'aération.

6. Construction

Sans couture, tout est soudé ou collé, c'est rès joli, léger et confortable, mais difficile de savoir ce que ça donnera dans quelques années.
  • Le prix :
Vous connaissiez le dollar Apple ? Ces chaussures sont vendues dans la meme monnaie. 
Elles coutent entre 80 et 120 USD, donc .... 80 à 130 Euros, hé oui. Ca doit etre ça, la mondialisation. 
A 0.60 ou 0.75 Euro le Dollar, c'est un peu exagéré, meme avec nos taxes.
Inutile de dire qu'à 130 Euros, il y a surement mieux (mais moins joli), alors qu'entre 80 et 100, le rapport qualité/prix est beaucoup plus intéressant. 
Donc, réservez le détaillant français à l'essayage (désolé mais faut choisir), pour l'achat visez les soldes en France, les boutiques en ligne un peu partout, les vacances en zone dollar ou le copain expatrié.

Au total, sur une 60aine de kilomètres seulement (en plusieurs sorties :)), le bilan est positif.. Je m'adapte bien à la chaussure, c'est confortable sur tous les terrains et sur des durées variables.
Un bon soutien pour se remettre à courir après un trop long arret. A suivre.
Pourquoi je n'ai pas (encore) choisi les Vibram FiveFingers.
Mais j'y pense sérieusement, d'ailleurs je travaille déjà ma posture de course pour me rapprocher du Chi running, (ou petites foulées avec fusil et sac à 8 kilos pour les vieux), qui parait une solution d'avenir pour protéger dos, tendons et articulations .


Lunar Glide + 1. Look 1.1 Choosing colors 2. 2.2 Support 2.1 lacing Ark 2.3 Double Density 2.4 outsole 2.5 foot 2.5.1 Adaptation 2.5.2 Left Right 3. 3.2 Comfort 3.1 tongue seams 3.3 insole 3.4 Heel 3.5 Ventilation 3.6 Waterproof 4. + 5. Weight 6. Building A1. Universal Link Target

Ceci est ausi un test Xmind, à comparer à Freemind ou Vym, bien pratiques aussi pour organiser ses pensées, et les exporter en un tas de formats, y compris xHTML, ce qui ouvre pas mal de possibilités.


Commentaires

  1. As tu commandé des Vibram Five Fingers ? Je suis curieux... :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ! J'ai une P. de BdM de S. de fissure au Lisfranc qui m'éloigne de mes runnings et pourtant, ce soir, je lis ceci, ici ! J'adore :) (et pour de vrai ! :)

    RépondreSupprimer
  3. @Merriadoc : j'ai été tenté... jusqu'à ce que je voie la vidéo de Loïc. Il me faudra quelques mois pour oublier cette vision d'horreur , ensuite, pourquoi pas :)
    Sans rire, j'ai été agréablement surpris par mes esssais de course pieds nus sur tapis roulant.Ca donne envie d'etendre l'expérience.

    @VeuveTarquine : quel language ! Ceci est un blog quasi-familial :) Pas drôle le Lisfranc (que je ne connaissais pas, mais qui me rappelle certain accident de velo) à traiter avec beaucoup d'égards http://www.aafp.org/afp/980700ap/burrough.html sous peine d'emmerdement éternel.

    RépondreSupprimer
  4. Plus vraiment d'avis sur la question dans la mesure où pour moi passés les 100 premiers kilomètres toutes les chaussures se valent, ou presque, et où même les meilleures charentaises redeviennent redeviennent vite de simples chaussures...

    Pour le fun, je me laisserai bien aussi tenter par les Vibram Five Fingers. Pas très sûr que mes genoux apprécieraient très longtemps quand même :|

    RépondreSupprimer
  5. @phidji c'est vrai qu'on verra dans 100 bornes, mais l'adaptation independante à chaque pied sera toujours aussi agreable, je pense.
    Pour la course pieds nus, c'est vraiment une question de posture, je pense que les genoux s'en trouvent plutot mieux à la longue.

    RépondreSupprimer
  6. Hum... peut-être et même sans doute mais pour ça il faut aussi réapprendre à courir et pendant ce temps là j'ai l'impression que les amortisseurs naturels (cheville, genou, hanche, colonne vertébrale, tendons) doivent souffrir un peu. Désormais j'ai plutôt l'impression que j'aurai du mal à faire régulièrement plus de 10 kilomètres sans avoir un à deux centimètres de mousse sous les pieds.

    Tiens, ça n'a rien à voir, et je ne sais pas si c'est l'effet recherché, mais du côté des commentaires la cohabitation du texte blanc, du fond orange et de l'arrière-plan vert-citron semble poser un problème de contraste de lecture (sauf quand le pointeur de la souris survole les commentaires (ça c'est l'effet recherché :)). Peut-être que le noir ou une autre couleur plus sombre serait préférable... Ceci dit je n'ai pas non plus balayé devant ma porte depuis longtemps :|

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai qu'il faut réapprendre, et que c'est assez douloureux au début :) Mais tout se renforce progressivement.

    Pour la lisibilité, c'est vrai que le blanc sur orange ça tue les yeux, désolé, mais les couleurs et moi ...
    je change.

    RépondreSupprimer
  8. Voila voila, pour la sécurité de vos chères prunelles, j'utilise un des thèmes presque standard de draft.blogger.com pour l'instant. Bidouillage à suivre ...

    RépondreSupprimer
  9. A propos des vibram ff, j'avais trouvé ce lien l'autre jour : http://www.fourhourworkweek.com/blog/2009/05/07/vibram-five-fingers-shoes/
    Ca fait très envie, du coup !

    RépondreSupprimer
  10. Je m'immisce mais vous me le pardonnerez peut-être si je vous révèle que c'est en courant nu pied que je me suis fissuré le Lisfranc...

    Une boutique près de Paris commercialise depuis peu les FFV de sorte que l'on peut les essayer plus facilement qu'auparavant (si l'on habite pas très loin de Paris... j'irai dans 5 semaines maintenant).

    Et puis je ne résiste pas à partager ce lien que vous connaissez peut-être : http://www.runbare.com/389/new-study-by-dr-daniel-lieberman-on-barefoot-running-makes-cover-story-in-nature-journal/

    RépondreSupprimer
  11. @veuvetarquine, ça fait réfléchir sur les atouts du pied nu , tout ça :)
    est-ce que les VFF protegent suffisament , quel est le bon rythme de preparation ou de transition, saurons nous sur quel terrain il vaut mieux s'essayer à courir, pour l'instant je garde chaussure au pied... et je remonte le lien.

    RépondreSupprimer
  12. Mgza, courir nu pied m'a permis de changer de foulée très rapidement et très efficacement (je talonnais à mort auparavant). Malheureusement il m'est venu l'idée de faire cela au milieu de ma préparation du marathon de Paris... Bref, l'erreur de débutant... on n'inflige pas un tel volume d'entraînement sur une articulation qui n'avait jamais travaillé ainsi. Ce n'est pas l'absence de semelles ou de protection qui est à l'origine de la blessure mais le nouveau mouvement. Tant pis pour moi dimanche où je ne prendrai pas le départ mais je n'ai pas changé d'idée sur les bienfaits de la course nu pied... (dans 5 semaines, j'essaye les FFV : sur les trottoirs parisiens je redoute le mégot mal éteint !)

    RépondreSupprimer
  13. @VeuveTarquine Dommage pour le Marathon, mais on peut toujours courir 42,195 kilomètres n'importe quel autre jour :)
    Moi qui m'étais promis de faire le bénévole cette année, j'ai encore raté mon coup.
    Pour les pieds nus, Phidji avait raison d'être prudent, effectivement le changement de foulée modifie complètement les points de stress. Je m'en aperçois même en chaussure avec ma re-conversion au "Chi-running", les nouvelles douleurs derrière les jambes sont gratinées.
    D'un autre côté, pour quelqu'un qui court déjà bien vite et donc plutôt sur les pointes, la transition doit être bien plus facile...
    Bon courage, on se verra dans le public nombreux je l'espère, c'est toujours ce qui manque à Paris !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés