Test MacBook Air 2010 refurb

Eh oui, j'ai craqué, encore une insomnie, encore un refurb, un MacBook Pro 15" encore vaillant mais de plus en plus lourd a traîner d'un bureau de fortune à l'autre, de plus en plus encombrant en réunion avec des clients de plus en plus pressés.

Même avec Ubuntu de plus en plus véloce, la mise en route est toujours trop longue, on met toujours un peu trop de temps à ranger quand la fête est finie, et finalement ça compte, ces secondes perdues pour la discussion concentrée de fin de réunion ou il ne faut rien rater.
 En léger et rapide, il ya de la concurrence, mais le choix n'a pas été si compliqué. 
Une tablette, c'est peut-être bien pour consommer, mais pour produire je n'y crois pas encore. 
J'aime bien les netbooks depuis mon eeePC, ils ont évolué, sont légers et pas chers, mais pas moyen de faire avec, dans des conditions confortables, les diverses tâches que j'ai souvent besoin de mener de front, entre édition Web, compta, mail, petite compression vidéo, gestion d'images, présentation, fenêtres de veille ou de messagerie multiples, ça remplit trop vite un petit écran et un processeur un peu juste.
 Dans la taille au-dessus, Lenovo, par exemple, fait de très bons ultra-portables, mais ma crash-testeuse en a mangé 2 en 3 ans (plus un HP !), ruinant ma confiance. Pendant ce temps elle n'a pas réussi à détruire son MacBook Air première génération, qui abat son boulot en silence et en stablité depuis tout ce temps.
Avec un écran de bonne taille et bonne définition, une épaisseur qui le fait disparaitre dans n'importe quel cartable, un écran valorisant en présentation, un chassis costaud, un poids réduit et un prix qui devient presque raisonnable, le MacBook Air 2010 s'est imposé tout seul.
Bien sur c'est un refurb pour alléger le tarif, petit processeur double coeur, économe mais pas lent, bien aidé par un SSD et 4 Go de mémoire vive. La sensation de confort à l'utilisation est agréable, avec le transfert de profil depuis le MacBook Pro on n'est pas du tout dépaysé. Plus proche du MacBook Pro que du MacBook Air à l'utilisation.


  • Les demandes de mot de passe incessantes de Plugsuit, à désactiver ou mettre à jour.
  • Le clavier sans illumination, contraint à un bon éclairage ou à taper sans regarder.
  • L'adaptateur vers VGA, qui fait trembler l'image de l'écran externe en 1920x1080 
  • La batterie pas interchangeable
  • L'encombrement de Mac OS et ses applications, 128 Go c'est vite rempli 
  • Plus beaucoup de place pour Ubuntu 
  • Adaptateur indispensable pour l'Ethernet ou l'écran externe
  • Pas beaucoup de prises 
  • Pas une bête de course  
  • Une génération de retard : pas d'USB 3, de thunderbolt, vieux processeur
  • l'adaptateur minidisplayport vers VGA, fait trembler l'image au-dessus de 1650x1050 sur l'écran externe.
+
  • Le poids ! 
  • le feeling solide
  • L'encombrement minuscule dans un sac
  • le démarrage "instantané", comme l'arrêt
  • Le confort d'utilisation 
  • L'écran en 1440x900
  •  Les reflets très réduits à l'écran, pourtant brillant
  • La batterie longue durée 
  • Le clavier Minitel plutôt confortable 
  • Un peu plus de prises , enfin un port SD
  • la familiarité grâce au transfert de profil du MacBook Pro et à la définition d'écran identique 
  • Le WiFi, bien plus sensible
  • Silence total
  • Equilibre processeur / carte graphique
 Début sympa, Histoire à suivre ...

Update : Le dernier modèle sorti mi-2011 retrouve l'éclairage du clavier et un proc plus moderne, un poil moins cher, que de bonnes nouvelles :
http://www.engadget.com/2011/07/25/macbook-air-review-mid-2011/

 

Commentaires

  1. What a pity... en lisant ton bilan sur Lenovo, qui arrive à se souvenir de l'époque où les ThinkPad dominaient les rassemblements de geeks ?

    RépondreSupprimer
  2. Triste époque en effet, mais je ne généraliserai pas à tous les Lenovo à partir de deux machines, sa boite a peut-être acheté un mauvais lot...

    RépondreSupprimer
  3. Pour éviter de perdre trop de place sur ton SSD, je te conseille d'utiliser Clusters. C'est assez grisant de voir la place économisée en activant la compression. http://clustersapp.com/
    (Et XSlimmer aussi, si tu utilises des grosses grosses applis.)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés