Test chaussures running : Adidas Supernova Glide Boost 7

MAJ 2017/05/03 : elles ont bien tenu sur le marathon de Paris 2017, le confort est toujours bon mais moins dynamique, avec très peu de points d'usure visibles, limités à l'intérieur du matelassage au tendon, un léger décollement d'un empiècement latéral et une usure au talon de la semelle Continental à peine perceptible.
Pour la suite, ce sera Adidas Supernova Glide Boost 8, avec peu de changements apparents..

MAJ 2017/03/23 : Après 1034 km, l'amorti est toujours là, le dynamisme s'est un peu effacé. La semelle extérieure tient toujour bien sur le mouillé, le confort intérieur ne faiblit pas. Pour finir en beauté, un #MarathonDeParis bientot, et il sera temps de leur trouver des remplaçantes pour la route,





MAJ 2016/03/30 :
--448,66 km plus tard, elles sont juste un peu plus poussiéreuses. J'ai pu les utiliser sur des terrains assez variés, sur des distances entre 8 et 20 km, dans les conditions météo plutôt douces de cet hiver.Pratiquement pas d'usure visible et le feeling est plus équilibré avec un peu plus d'amorti et un peu moins de rebond. L'extérieur garde le même aspect, en moins brillant, surtout sur la mousse zoom blanche qui garde la poussière. L'intérieur tient bien le coup aussi, avec une semelle d'origine confortable. A suivre...

Achat suite à un problème au mollet, pour revenir à des chaussures plus amortissantes et un peu plus de drop (10mm ici).

Look : Plutôt simple et presque passe-partout , par rapport à la production actuelle,
pas beaucoup de réflectivité pour courir la nuit.



Construction : 

Un dessus avec très peu de coutures, en mesh thermo-collé avec des renforts plutôt souples et légers, des lacets classiques qui tiennent bien, une languette confortable qui ne glisse pas.
Sous le pied, une semelle intérieure épaisse et très confortable, (mais un peu glissante au début), plate, posée sur un berceau d'EVA classique qui stabilise et se poursuit jusqu'à la pointe pour la renforcer, le tout reposant sur la mousse magique Boost d'Adidas, une production des laboratoires Bayer.
L'effet déroute sur les premiers pas, mais dès que l'on prend de la vitesse c'est très confortable, du talon à l'avant, avec un excellent retour d'énergie qui facilite la relance à chaque foulée, sans faiblir jusqu'à la fin de la séance, sans variation due à la température.
L'aération n'est pas mauvaise, mais peut-être insuffisante en plein été.
On verra pour le vieillissement dans quelques centaines de bornes, mais c'est prometteur.

Utilisation : 

c'est une chaussure taillée pour la route, plutôt distance que vitesse a priori, mais l'effet de relance donne l'impression d'accélérer facilement à la moindre sollicitation.
Jusqu'ici c'est tout de même moins direct et immédiat que mes Noosa Fast, qui restent les reines du chrono sur courte distance, mais le confort est incomparable, tout comme l'état des genoux et mollets en fin de séance.
C'est vraiment à la fois dynamique et confortable, un mélange réussi.
Le goudron même mouillé, le chemin de terre, le béton, les feuilles mortes, toutes les surfaces assez régulières sont bien avalées, il n'y a que dans les parties caillouteuses où l'on a besoin de précision que l'effet rebond décalé et la hauteur de semelle mettent la chaussure en difficulté.
Elle est plus polyvalente que je ne le pensais, mais c'est sur la route ou les pistes roulantes qu'elle donnera le maximum.

Confort :  

  • Intérieur :
    • Très bon confort après un temps d'adaptation,
    • l'intérieur est très spacieux avec ou sans semelles personalisées, 
    • utilisable sans chaussettes vu l'absence de couture.
    • la tenue du pied est bonne en faisant attention au laçage, 
    • le matelassage du tour de pied est efficace, pas de pression sur le tendon d'Achille.
  • Extérieur :  
    • amorti déroutant au début, associé à un retour d'énergie un peu décalé dans le temps mais très efficace. 
    • Le confort est complet, très appréciable dans la durée, au final on a l'impression d'être porté par la chaussure.
    • Plus appréciable quand on allonge la distance, pas une chaussure de sprint ou fractionné, on perd un peu en sensations.
    • Très bonne tenue sur sol mouillé, y compris feuilles mortes en ce moment !

Résistance : 

  • Semelle : Continental pas encore d'usure significative après 140 km (séances de 9 à 12 km), à suivre 
  • Empeigne : malgré l'aspect léger, pas de trace d'usure encore, pas d'egratignure,
  •  et ne se salit pas facilement dans les parcs (terre, etc .)

Couleur : 

Noir et rouge, saison printemps 2015 mais le choix est large sur les modèles de la dernière saison.

Prix : 

140 Euros de base, ça fait tousser, heureusement facile à trouver en solde autour de 90 Euros (ou même 70 sur les promos) si l'on accepte les couleurs de la saison passée.


Note 90% sur le très bon site de tests Solereview

A suivre ...



#LeLienPublic

Commentaires

Articles les plus consultés